Drôles d’oiseaux

Le répertoire de la Renaissance fait la part belle à la représentation de la nature au moyen d’onomatopées, hautes en couleurs… vocales. Au Chant des oiseaux parisien de Clément Janequin, œuvre emblématique du genre, succède la Triaca musical de Giovanni Croce, son pendant vénitien. Dans sa version contemporaine et strasbourgeoise, le chœur universitaire confie aux appeaux le soin de sonner le printemps, dans une œuvre créée pour le groupe qui en est l’interprète et partiellement l’improvisateur.

Le chant des oyseaux, de Clément Janequin

Programme

  • Canzon del Cucco, e Rossignuolo con la sentenza del Papagallo, de Giovanni Croce
  • To shorten winter’s sadness, de Thomas Weelkes
  • Of all the birds that I do know, de John Bartlet
  • Revecy venir du Printemps, de Claude Le Jeune
  • Rossignolet sauvage, populaire
  • Le Chant des Oyseaux, de Clément Janequin